Votations du 10 février : recommandations de vote des Verts Bienne

L’Assemblée générale des Verts de Bienne a adopté hier soir les mots d’ordre suivants pour les votations du 10 février 2019.

Oui à la modification de la loi cantonale sur l’énergie

L’objectif premier de la loi est de promouvoir l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables dans le secteur du bâtiment. Cela permettra de réduire les émissions de CO2 et de contribuer activement à une protection efficace du climat. Les mesures supplémentaires de la loi sont nécessaires pour garantir le respect des engagements de l’Accord de Paris sur le climat. Car le changement climatique est aussi arrivé dans le canton de Berne et y produit déjà des effets : les glaciers des Alpes bernoises sont en train de fondre, les fermiers du Seeland souffrent d’une pénurie d’eau et l’Aar à Berne a battu un record de chaleur en été 2018. Dire « oui » à la loi sur l’énergie permettra d’introduire dans le secteur de l’énergie des normes durables respectueuses du climat.

Non à la loi cantonale sur la police

Avec la nouvelle loi sur la police, il est possible de répercuter les coûts des opérations de police sur les particuliers : Les personnes ayant provoqué une intervention de police devraient en payer les frais, la police décidant elle-même de leur montant ainsi que des forces engagées pour l’intervention. En outre, il sera désormais possible d’expulser oralement des personnes des espaces publics pour une durée de 48 heures au maximum si elles perturbent ou mettent en danger la sécurité et l’ordre publics. Cela affectera principalement les personnes touchées par la pauvreté et les jeunes dont l’apparence ‘détonne avec la beauté du paysage urbain’. Finalement la nouvelle loi contient des dispositions explicitement dirigées contre les gens du voyage : leur expulsion serait facilitée et devrait être accomplie dans les 24 heures.

Oui à l’initiative populaire « Stopper le mitage – pour un développement durable du milieu bâti (initiative contre le mitage) »

Durant les dernières décennies, des centaines de kilomètres carrés de terres agricoles, de paysages naturels et autres zones vertes ont été engloutis sous des constructions diverses. Aujourd’hui, la Suisse perd presque un mètre carré de zone verte par seconde. Le mitage progresse, puisque l’étalement urbain croît sans cesse. La gestion du sol est marquée par le gaspillage. L’initiative sur le mitage montre la voie vers une utilisation modérée du sol. Elle contre le mitage en empêchant les zones à bâtir de s’étendre démesurément et exige un développement des constructions durables et de haute qualité.

Oui à la modification partielle de la réglementation fondamentale en matière de construction dans le secteur « Place de la Croix nord » (ZPO 2.1)

Le projet amène une densification modérée et acceptable et permet ainsi une utilisation mesurée du sol. En outre, la planification garantit suffisamment d’espace pour le futur réaménagement de la place de la Croix. La construction du lotissement le long de la rue de Madretsch et l’élargissement du trottoir permettent également de valoriser cet axe important. Finalement, la planification tient compte des bâtiments de l’ancienne fabrique Schnyder, précieux du point de vue du patrimoine, et qui marquent l’image du quartier.

Renseignements :
Urs Scheuss, président Les Verts Bienne, 078 795 91 83
Adrian Tanner, chargé d’affaires Les Verts Bienne, 079 964 23 20

Communiqué (pdf)