Des faits plutôt qu’une propagande coûteuse: Pour un avenir sans énergie nucléaire!

Ce mardi, les FMB organisent une soirée publique à Bienne sur le thème de l’avenir de l’approvisionnement en énergie en Suisse. Avec cette campagne de promotion, elles vantent un engagement pour l’efficience énergétique et les énergies renouvelable. En réalité, les FMB veulent rénover la centrale nucléaire de Mühleberg. Les Verts Bienne demandent une politique énergétique vraiment durable et la sortie de l’énergie nucléaire.

Les Verts Bienne ont, avec les Verts du canton de Berne, déposé l’initiative « Berne renouvelable ». Cette initiative demande que l’approvisionnement en énergie dans le canton de Berne se base sur des énergies renouvelables et que la consommation d’énergie soit réduite à l’aide de l’efficience énergétique et en économisant de l’énergie. En tant qu’actionnaire majoritaire, le canton de Berne doit assumer ses responsabilités: en finir avec l’énergie nucléaire et promouvoir les panneaux solaires sur les toits, l’isolation thermique des bâtiments, les chauffages à bois (avec approvisionnement régional), etc. En plus des bénéfices environnementaux, les investissements dans les énergies renouvelables créent des emplois.

L’engagement des FMB dans les énergies renouvelables n’est que le reflet d’une campagne publicitaire. En réalité, les FMB veulent faire croire à la population qu’à l’avenir, on ne peut renoncer ni aux centrales nucléaires en Suisse, ni aux importations de courant de sources non-durables. Les FMB adoptent ainsi une stratégie de mauvaise foi.

Les Verts critiquent également le directeur des travaux publics biennois Hubert Klopfenstein, qui s’est exprimé dans sa campagne électorale pour le Grand Conseil contre les mesures d’encouragement dans la nouvelle loi cantonale sur l’énergie. Monsieur Klopfenstein doit choisir s’il appuie la politique environnementale et énergétique d’avenir du Conseil municipale ou s’il s’engage pour l’industrie atomique dans le Grand Conseil.

Par la manifestation prévue, les Verts Bienne contestent la politique malhonnête des lobbyistes nucléaires et exigent une énergie sans atome ! Lieu et heure de rencontre : mardi 16 février 2010, 18h30 (début de la manifestation FMB 19h00), Hôtel Elite, rue de la gare 14, Bienne

Renseignement :
Urs Scheuss, président, 078 795 91 83
Pablo Donzé, Conseiller de ville des Verts Bienne, 079 710 43 25

Communiqué (pdf)