Mots d’ordre pour le 1er juin 2008

Pour les trois votations nationales, les Verts Bienne suivent les mots d’ordre du parti Vert Suisse et disent alors trois fois NON aux initiatives issues du milieu de la droite conservative et qui menacent la démocratie de notre pays.

National

  • NON à l’initiative faussement intitulée « Pour des naturalisations démocratiques », affaiblira les procédures objectives de naturalisations actuelles. La décision une fois tombée sera définitive et aucun recours ne pourra être déposé. Tout au contraire, les Verts sont de l’avis que les personnes qui vivent, travaillent et paient leurs impôts en Suisse depuis plus de douze ans, on droit à une procédure de naturalisation décente et conforme à la Constitution.
  • NON à l’initiative „muselière“. Elle prive le conseil fédéral et les autorités de la participation à des discussions et manifestations au sujet des votations. Il n’auront même plus la possibilité de corriger les propagandes non-correctes, publiées par des privés. Les Verts jugent cette initiative par conséquence étant trop rigoureuse.
  • NON à la privatisation de la santé. Un système de soins de haute qualité requière diligence et solidarité. Nous devons clairement dire NON à ce transfert de pouvoir illimité et unilatéral ainsi qu’au démantèlement du catalogue des prestations de soins.

Ville de Bienne

  • Oui au changement du plan de zone de la Müllermatte: les VertEs Bienne soutiennent le projet, qui a intégré différents besoin, en particulier celui d’un chemin public tout le long des rives et qui a permis d’augmenter la surface publique. Cependant, l’aménagement du port doit être observé attentivement.
  • Oui à la rénovation du centre d’école de Madretsch: la rénovation proposée trouve l’appui des VertEs, car c’est un projet nécessaire et visant des améliorations écologiques, notamment au niveau de l’énergie.
  • Oui à la modification de l’Axe nord: Les VertEs votent également pour ce projet, avec un petit regret quand à l’aménagement du chemin piétons actuels qui traverse plusieurs parcs semi-public.
  • Oui au projet Tiffany – qui trouve le soutien très critique du parti Vert. La critique concerne la vente d’un secteur historique de Bienne, l’augmentation de la densité dans la zone, le prix de vente peu transparent et qui ne suffira pas pour que la transformation et le fonctionnement du musée Pasquart soit assurés.
  • Oui au changement du plan de zone au Champ de Boujean: la modification est acceptée par les VertEs, mais ils plaident pour la nécessité d’avoir à l’avenir un concept de construction de building.

Communiqué (pdf)