Mots d’ordre des Verts Bienne pour les votations du 7 mars 2010

Le comité des Verts Bienne a adopté les mots d’ordre pour les votations du 7 mars.

Liberté de vote pour la modification partielle de la réglementation fondamentale partielle «Champs-de-Boujean» dans le secteur des «Stades de Bienne»

Les Verts se sont prononcés constamment en faveur du remplacement des stades vétustes de football et de hockey. Bienne a besoin de nouvelles installations disponibles pour tous les sportifs ! Mais l’évolution des „PPP Stades de Bienne“ est préoccupante. La ville a conclu une convention avec l’entreprise privée HRS pour la construction des stades. Sur la pression de HRS, cette convention doit maintenant être modifiée. Est-ce que la ville a encore quelque chose à dire? La direction du projet a été critiquée au Conseil de ville par la commission compétente. La ville peut-elle encore contrôler ce projet? La partie publique s’engage dans un immense risque financier. L’adaptation d’affection proposée prévoit l’introduction d’une surface commerciale pour les denrées alimentaires et des restaurants plus grands. Or, on ne peut pas nous faire croire que cela n’entraînera pas une concurrence avec les activités commerciales du centre de la ville et n’augmentera pas le trafic. Vu les questions ouvertes et les incertitudes ces les Verts manifestent leur désaccord avec ce projet et renoncent à donner une recommandation de vote.

NON à l’article constitutionnel concernant la recherche sur l’être humain

On ne comprend pas très bien pourquoi le nouvel article constitutionnel invoque la liberté de recherche, alors qu’il avait été explicitement pensé comme un garde-fou. Il devrait au contraire se concentrer sur la nécessité de garantir une protection particulière aux personnes qui participent à un projet de recherche ou fournissent des données personnelles.

OUI à l’initiative pour un avocat de la protection des animaux

La loi contre les mauvais traitements envers les animaux prévoit de sanctionner toute infraction à la protection des animaux. Les problèmes d’application sont cependant évidents. Les auteurs des délits peuvent actionner de nombreuses voies de recours, alors que les victimes – les animaux – n’en ont aucune. Cela fait maintenant dix ans qu’un avocat des animaux officie dans le canton de Zurich. Son action est très appréciée, tant par la population que par les autorités. Par contre, dans certains cantons, les délits contre les animaux ne sont pour ainsi dire jamais poursuivis. Le problème que pose l’application de la loi doit donc être résolu au niveau national.

NON à la modification de la loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP)

Si la révision de la LPP est acceptée, le taux de conversion des rentes (pourcentage du capital épargné versé annuellement comme rente) sera abaissé de 6,8 à 6,4 % d’ici 2015. Cette diminution du taux de conversion déboucherait sur une diminution massive des rentes futures. Du fait de l’augmentation de l’espérance de vie, le taux de conversion du 2e pilier est déjà en train d’être abaissé. De 2005 à 2015, il doit passer en plusieurs étapes de 7,2 à 6,8 %. Le vieillissement de la population se trouve ainsi suffisamment pris en compte. La réduction des prestations sociales est particulièrement révoltante lorsqu’on sait que les assureurs ont encaissé de gros bénéfices et payé des salaires faramineux à leurs managers durant ces dernières années.

renseignement:
Urs Scheuss, président, 078 795 91 83

Communiqué (pdf)