Mots d’ordre des Verts Bienne pour les votations du 3 mars 2013

Le comité des Verts Bienne a adopté les mots d’ordre pour les votations du 3 mars.

2 X OUI à l’Initiative «Berne renouvelable» et le contre-projet du Grand Conseil

Le 3 mars 2013, avec la votation sur l’initiative et le contre-projet Berne renouvelable, le canton de Berne ouvre la voie à une politique énergétique tournée vers l’avenir. La différence entre les deux textes réside dans leur délais de mise en œuvre respectifs, mais les objectifs poursuivis sont les mêmes: l’initiative et le contre-projet demandent que dans le canton de Berne, les énergies renouvelables couvrent la totalité de la production d’électricité et du chauffage et de l’eau chaude. Pour la question subsidiaire les Verts recommandent de voter l’initiative.

OUI à la loi sur l’aménagement du territoire

La révision de la loi sur l’aménagement du territoire défend autant les intérêts de l’environnement, de la population que ceux de l’économie et crée les conditions pour un développement durable du domaine bâti. Les zones à bâtir sont définies pour couvrir uniquement les besoins prévisibles pour les 15 prochaines années. Si elles sont surdimensionnées, elles doivent être réduites par des mesures de déclassement. De plus, une taxe sera prélevée sur la plus-value résultant du classement de terrains en zone à bâtir et permettra ainsi d’indemniser le dézonage de terrains à bâtir. La loi révisée ne provoquera pas de pénurie des terrains à bâtir. Il reste des réserves suffisantes pour les 15 prochaines années – et cela aussi dans les villes et les agglomérations, où les changements d’affection restent possibles. En réalité, la nouvelle loi limite la multiplication des zones à bâtir et la spéculation foncière.

OUI à l’initiative populaire «contre les rémunérations abusives»

Cette initiative est un pas important vers plus d’équité salariale en Suisse. Elle entend empêcher les indemnités de départ pour les dirigeants et gestionnaires d’entreprises, limiter les indemnités (bonus) des cadres supérieurs d’entreprises cotées en bourse en renforçant le droit des actionnaires. A l’avenir, les caisses de pension détenant des actions devront rendre leurs votes publics. L’initiative est meilleure que le contre-projet indirect qui est sans effet sur la limitation des bonus.

OUI à l’arrêté fédéral sur la politique familiale

Les Verts soutiennent cet arrêté parce qu’il crée une base constitutionnelle à l’allègement de la fiscalité des familles. En facilitant la conciliation entre famille et travail, il contribue à l’égalité entre femmes et hommes dans la vie familiale et professionnelle.

renseignement:
Urs Scheuss, président, 078 795 91 83

Communiqué (pdf)