Mots d’ordre des Verts Bienne pour les votations du 28 novembre 2010

Le comité des Verts Bienne a adopté les mots d’ordre pour les votations du 28 novembre.

2 X NON à l’Initiative «sur le renvoi» et le contre-projet de l’Assemblée fédérale

Si l’on part du principe que tous les êtres humains sont égaux, on ne peut pas avoir plusieurs façons de juger le même crime; notre droit ne peut pas changer en fonction de la nationalité de l’accusé. Créer une justice d’exception pour certains groupes de la population n’est pas seulement choquant, mais menace aussi la cohésion de notre société. Le droit en vigueur permet déjà d’expulser des personnes migrantes condamnées à de longues peines de prison. Durant la seule année 2008, 500 criminels ont ainsi été forcés de quitter notre pays. En matière d’étrangers, la Suisse applique l’une des législations les plus sévères d’Europe. Le renvoi de membres criminels d’une famille pénalise cette famille: les enfants et épouses qui n’ont pas d’autorisation de séjour indépendante sont directement touchés. Ils doivent quitter la Suisse en même temps que l’époux et père renvoyé. De même, si la personne renvoyée est encore jeune, ses parents ne pourront assumer leur fonction d’éducation que s’ils quittent eux aussi la Suisse. Ainsi, les Verts de Bienne renoncent au mot d’ordre pour la question subsidiaire.

OUI à l’Initiative «pour des impôts équitables»

La compétition que se livrent les cantons en matière de fiscalité conduit à des injustices criantes. Tant entre les classes de revenus qu’entre les cantons et les communes, les écarts entre les taux d’imposition ne cessent de croître. Les habitants de certains cantons paient actuellement jusqu’à trois fois plus que leurs compatriotes d’autres régions. Cette concurrence effrénée ne sert en rien la majorité de la population. Une concentration des « bons » contribuables nuit au contraire au développement économique et social de la Suisse. Les cadeaux fiscaux accordés aux super-riches via des taux dégressifs ou des forfaits génèrent des manques à gagner pour les collectivités, et ce sont les petits et moyens revenus qui paient l’addition. Pour remédier à cette situation, l’initiative pour la justice fiscale propose une interdiction des taux dégressifs et un taux minimum équitable pour les très hauts revenus et fortunes: 22% pour les revenus de plus de 250’000 francs et 5‰ pour les fortunes dépassant les 2 millions.

OUI au budget 2011 de la ville de Bienne

Le budget 2011 respecte un principe essentiel pour les Verts: ne pas diminuer les prestations. En cette période de crise, il s’agit pour les Verts de ne pas faire payer à la population les conséquences de la crise. Nous avons besoin d’écoles, de structures extra-familiales, de soutien à la jeunesse et à la famille et de structures permettant de retrouver un emploi.

Elections communales à Bienne

Les Verts soutiennent leur candidate Barbara Schwickert pour la mairie et Erich Fehr (PS) pour le Conseil municipal à titre principal.

renseignement:
Urs Scheuss, président, 078 795 91 83

Communiqué (pdf)