Débats du conseil de ville NHS: Demande de renvoi couronnée de succès

La demande des Verts Bienne de renvoi du paquet d‘économies «assainissement durable des finances municipales» a été couronnée de succès – malgré le fait, qu’elle n’ait pas été acceptée par la majorité du Conseil de Ville. Mais la démarche commune de nombreuses institutions, regroupées dans le comité «Bienne pour tous» a montré l’effet escompté dans plusieurs domaines, notamment dans le retrait de la mesure «orchestre de projet TOBS»

La forte motivation des Verts Bienne à renvoyer le paquet d’économies se fondait sur plusieurs aspects, notamment le décalage entre la soi-disant durabilité et les mesures d’économie dommage ables voir désastreuses dans les domaines de la formation, de la culture, du social et du personnel ou encore dans la protection des animaux et de l’atelier 6/15. On peut également y ajouter plusieurs propositions qui n’étaient pas fondée sou irréalistes. Enfin les Verts Bienne se sont opposés à l’entrée en matière, car le taux d’imposition proposé ne permet pas de compenser l’insuffisancede moyens pour les investissements.

La fraction des Verts Bienne a démontré, malgré le refus du renvoi, la validité de son argumentation sur de nombreux points. La pression exercée par de nombreuses institutions, réunies dans le collectif «Bienne pour tous–Biel für alle» a permis d’annuler les mesures d’économies les plus nocives. Ainsi les revendications motivant la demande de renvoi des Verts Bienne ont reçu le soutien de la majorité du Conseil de Ville: le nettoyage des rues (et ainsi éviter le licenciement d’employés municipaux), le maintien des subventions pour le parc zoologique, la protection des animaux ou l’atelier 6/15. Le Conseil Municipal s’est vu obligé de retirer ses propositions, que nous considérions comme inaptes, de transformer l’orchestre du théâtre Bienne-Soleure en orchestre de projet et la fermeture partielle du Nouveau Musée de Bienne. Le projet absurde de fusion de la bibliothèque de Bienne avec celle du Campus de la Haute Ecole Bernoise a été retiré, grâce à une alliance large au Conseil de Ville.

Pour les Verts Bienne la suppression des subventions à la ludothèque et à Pro Senectute sont incompréhensibles. Elles ont pour conséquences la disparition du prêt de jeux aux enfants et la raréfaction des prestations aux personnes âgées.

De même, les Verts Bienne estiment incompréhensibles les mesures d’économie dans les écoles avec l’augmentation des élèves par classe et les coupes dans le domaine social sur le dos des habitants les plus précarisés de notre ville.

Cependant les Verts se réjouissent de cette première victoire partielle, qui a pu être obtenue ensemble avec les nombreuses institutions de la culture, de la formation et les syndicats. Mais il est évident que l’autre moitié de la discussion, renvoyée à la séance de mai du Conseil de Ville et surtout au débat budgétaire du mois d’octobre réclamera à nouveau la présence de toutes les forces afin que les prestations et le service public puissent être maintenus et garantir une bonne qualité de vie à Bienne. La pièce de résistance, soit l’augmentation de 2.5dixièmedu taux d’imposition, sera en définitive une conclusion importante à ce débat. Enfin, les Verts considèrent inacceptables les menaces de la droite du Conseil de Ville d’aller puiser dans les mesures du pot B.

renseignements:
Fritz Freuler, vice-président du groupe des Verts au Conseil de ville, 079 241 34 01
Christoph Grupp, président du groupe des Verts au Conseil de ville, 076 341 07 49

Communiqué (pdf)