Non au budget d’austérité 2014!

L’Union syndicale de Bienne-Lyss-Seeland, le PS Bienne et les Verts Bienne ont expliqué aujourd‘hui lors d’une conférence de presse les raisons pourquoi ils refusent le budget 2014 de la ville de Bienne. Le budget prévoit un programme d’austérité inacceptable. Les mesures d’économies concernent d’une part ceux qui ont le plus besoin du soutien des pouvoirs publics pour mener une vie digne. D’autre part, le personnel en fait majoritairement les frais. Le Non au budget 2014 le 24 novembre ouvre la voie pour un nouveau budget équilibré – sans mesures d’économies irresponsables et avec un financement solide.

L’exercice du budget 2014 s’est fait au détriment des besoins sociaux les plus indispensables en particulier les rentiers et rentières AVS / AI pauvres. Les économies touchent également de nombreuses institutions et associations qui rendent des services précieux à la population.

Personnel municipal sur la sellette

Déjà aujourd’hui, la charge de travail pour les employés municipaux est élevée. Avec des conséquences sur leur santé et leur motivation. Et c’est le service public qui souffre aussi. Le contrôle des habitants n’est ouvert qu’à la demi-journée, la qualité des soins dans les homes baisse, comme la qualité de vie en ville de Bienne.

Et ceci dans la droite ligne de la politique de la droite, qui a mené l’offensive pour défaire ce qui a été obtenu depuis des dizaines d’années. Et ce ne sont pas des dépenses somptuaires, mais bien des prestations indispensables pour une ville : des écoles et des crèches, le soutien à la réinsertion professionnelle, une politique sociale du 3ème âge et bien d’autres.

Nous avons les moyens pour le service public

A cause des tarifs fiscaux et des déductions plus élevées au niveau fédéral et cantonal et également une baisse des impôts de la ville de Bienne, il manque au budget 2014 environs 14 millions de francs de recettes – ou plus de 50 millions cumulés sur les derniers 10 ans. Avec la prévisible réforme de l’imposition des entreprises III, une perte supplémentaire de 15 millions par an menace. Par conséquent: Les baisses d’impôts municipaux doivent donc être compensées afin que la ville de Bienne puisse résoudre son problème de recettes.

Renseignement:
Urs Scheuss, président, 078 795 91 83
Fritz Freuler, Conseiller de ville, 079 241 34 01

Communiqué (pdf)