Les Verts soutiennent un service public de qualité dans la région

A l’occasion de la procédure de participation au sujet de la conférence régionale Biel/Bienne-Seeland-Jura bernois les Verts Bienne, les Verts Seeland et les Verts du Jura bernois ont déposé pour la première fois dans l’histoire une prise de position commune. Ils y soutiennent en principe la création d’une conférence régionale. Cependant les Verts critiquent le modèle démocratique comme étant peu démocratique et que les avantages d’une meilleure collaboration régionale sont peu appréciés.

La croissance des agglomérations place la politique devant de grandes exigences. L’utilisation du sol et la sur-exploitation des ressources naturelles surchargent l’environnement. Les petites communes n’arrivent plus à remplir les exigences d’un service public moderne. Simultanément, les villes sont de plus en plus mises sous pression dans le domaine sociale. Une solution régionale solidaire s’impose. Les Verts considèrent la conférence régionale comme un pas important dans cette direction ; toutefois, ils sont aussi d’avis qu’à long terme, la conférence régionale doit être mieux ancrée dans la population et conçue plus démocratiquement.

Les Verts soutiennent en principe la démarche pour l’introduction d’une Conférence régionale. Toutefois, ils sont d’avis qu’il vaut mieux une bonne solution qu’une solution rapide. Ils regrettent que l’on se limite à des questions structurelles ; on ne tient pas compte des opportunités substantielles et l’on fait peu de cas d’autres contenus possibles de la Conférence régionale. Une Conférence régionale ne devrait pas avoir comme seuls objectifs de satisfaire l’exigence légale et l’établissement d’un espace économique fort. Dans ce sens, les Verts souhaitent qu’un plus fort accent soit mis sur les services publics

Les Verts constatent de plus que dans le modèle proposé on ne tient guère compte des questions liées à la légitimation démocratique. La délégation du pouvoir aux maires tout comme les instruments de la démocratie directe ne suffisent pas. Ces derniers, vu le nombre de signatures requises, seront peu utilisés. L’argument selon lequel la population serait peu intéressée à la participation au niveau régional repose sur une compréhension erronée du modèle. Dans cette optique la participation politique devrait être stimulée et non freinée. Les conférences régionales devraient promouvoir l’identité régionale et celle du Jura bernois devrait pouvoir s’exprimer dans une plate-forme de coordination Conseil du Jura bernois (CJB)-communes ; cette dernière remplacerait la sous-conférence régionale du Jura bernois et de Bienne.

Les Verts de Bienne, les Verts du Seeland et les Verts du Jura bernois vont observer le développement futur et s’exprimer à ce sujet à l’avenir.

renseignement:
Urs Scheuss, président, 078 795 91 83
Olivier Gerber, président des Verts Jura bernois, 032 487 12 26
Sandra Rubli, présidente des Verts Seeland, 078 682 64 04

Communiqué (pdf)