Bienne, 3 novembre 2014 Communiq ué Les Verts appellent à voter blanc au budget communal 2015

Lors de leur assemblée générale du 30 octobre, les Verts de Bienne ont décidé de recommander de voter blanc, le 30 novembre prochain, à l’occasion de la votation relative au budget communal 2015. Le budget proposé reprend certes certaines décisions positives obtenues grâce au refus populaire de la première version du budget 2014 présenté l’année passée. Il met également fin au moratoire injustifié frappant le personnel municipal à l’occasion de la réoccupation des places vacantes. Par contre, ce budget 2015 se place dans la lignée des budgets d’austérité de ces dernières années en réduisant les moyens mis à disposition du service public pour assumer ses missions nécessaires. De plus, au lieu de se doter de moyens permettant de réaliser des investissements améliorant la qualité de vie, ce budget gaspille à nouveau 12 millions de cadeaux fiscaux.

La réduction des prestations atteint en ville de Bienne un seuil critique. D’importants investissements, notamment dans les écoles, ne sont pas réalisés. Et peu à peu, à l’occasion de chaque budget annuel, on économise dans les domaines de la culture ou du social. Cette année, avec la suppression définitive des réductions des abonnements de bus en faveur des bénéficiaires des prestations complémentaires AVS/AI, ce sont les personnes âgées défavorisées et les handicapés qui sont frappés. D’autres réductions de subventions, comme à Pro Senectute, au CAJ ou à la carte-culture n’ont été refusées que de justesse et sont déjà programmées pour les prochaines années par la majorité bourgeoise du Conseil de ville. Si la subvention pour les Cartons du Coeur a pu être sauvée, il n’en va pas de même de celle de la Main Tendue.

La réduction de telles subventions de quelques dizaines de milliers de francs, risibles au regard du budget communal de près de 400 millions, frappe pourtant lourdement des institutions à petits budgets et réalisant, de manière essentiellement bénévoles, des activités profitables à la communauté. De telles réductions sont inéquitables et injustifiables. Enfin, si notre cité veut demeurer attractive, elle se doit de compenser les pertes fiscales de ces dernières années et d’augmenter la quotité d’impôts à 1.73, soit de rétablir le niveau fiscal de l’année 2002.

Les Verts soutiennent les deux initiatives en faveur de logements abordables

L’assemblée a également décidé de soutenir les deux initiatives communales en faveur de logements abordables. Lancées par les coopératives d’habitation, l’ASLOCA et les syndicats, ces initiatives demandent que la ville soutienne les coopératives de logement, notamment dans le cadre du futur quartier d’habitation qui doit voir le jour suite au déplacement de l’ancien terrain de football de la Gurzelen.

Oui à l’initiative pour des aliments équitables

Dans la 2ème partie de leur assemblée, les Verts ont accueilli Fernand Cuche, paysan et ancien ministre neuchâtelois. Il leur a rappelé les enjeux de la nouvelle initiative pour des aliments équitables en faveur de laquelle les Verts récoltent actuellement des signatures. Cette initiative vise notamment à ce que les produits importés respectent les normes suisses afin de renforcer la compétitivité des produits suisses et de répondre aux attentes des consommateurs. Mots d’ordre pour les votations du 30 novembre Les Verts de Bienne ont également adopté les mots d’ordre pour les autres votations du 30 novembre:

OUI à la modification partielle de la réglementation fondamentale en matière de construction «Aire de l’usine à gaz» dans le secteur «Esplanade»

OUI à l’initiative populaire «Halte aux privilèges fiscaux des millionnaires (abolition des forfaits fiscaux)»

Une abolition générale des forfaits fiscaux est une question d’équité et constitue un pas en direction d’une promotion économique durable. Elle atténuera la guerre fiscale à laquelle se livrent les cantons.

NON à l’initiative populaire «Halte à la surpopulation – Oui à la préservation durable des ressources naturelles»

Les Verts rejettent l’initiative ECOPOP parce qu’elle n’apporte rien à l’environnement, mine la coopération au développement de la Suisse et fait des migrants des personnes de second rang.

NON à l’initiative populaire «Sauvez l’or de la Suisse (Initiative sur l’or)»

Pour assurer la stabilité du franc, la Banque nationale suisse doit pouvoir agir avec souplesse. Cette initiative de l’UDC l’en empêcherait et n’offre qu’une sécurité illusoire.

renseignement:
Urs Scheuss, président, 078 795 91 83

Communiqué (pdf)