Promouvoir la qualité de vie dans les préaux biennois

L’assemblée générale des Verts Bienne du 24 avril 2007 était bien chargée: Après la conférence du Conseiller National et vice-président des Verts Suisse, Ueli Leuenberger, au sujet de la politique d’immigration, les élections nationales étaient le deuxième sujet central de la soirée. Les préaux des écoles biennoises sont des espaces de loisirs attrayants et sont utilisés par les enfants et les adolescents comme terrain de rencontre et de jeux. C’est aussi un lieu important d’échange pour les adultes, parents ou enseignants, et généralement pour tous les habitants des environs des collèges. Depuis quelque temps cependant, cet usage est remis en question par la présence de groupes externes. Les incivilités que ceux-ci commettent, allant de l’intimidation des personnes à la déprédation du matériel, sont source de tensions à toute heure et incitent les usagers habituels à abandonner le lieu. La question a été examinée par les commissions scolaires romandes. Après débat, une série de mesures à prendre rapidement sont apparues.

En conséquence, la conseillère des Verts, Ariane Tonon, déposera ce soir une motion qui proposera au Conseil Municipal différentes actions pour revaloriser les cours d’école.

  • Les terrains des écoles doivent redevenir des lieux privilégiés de vie et de rencontre. Le Conseil municipal soutient cette demande par la création de réseaux d’usagers et de riverains, regroupant aussi bien les usagers habituels que les fauteurs de troubles.
  • Le Conseil Municipal définit clairement le rôle des concierges et directeurs des écoles comme responsables des lieux pendant les horaires scolaires et le mercredi après-midi. Il veille également à ce que ces fonctions soient connues des usagers.
  • Il encourage l’introduction de médiateurs externes chargés d’expliquer les règles et faire le lien entre les différents groupes scolaires ou extrascolaires, leurs habitudes et leurs nécessités.
  • Il garantit l’accès et la sécurité durant les fins de semaine et les vacances scolaires.

Les VertEs de Bienne sont d’avis que la situation qui règne actuellement dans les préaux est à prendre extrêmement au sérieux. Ils y voient potentiel d’accroissement du danger qu’il s’agit de désamorcer par la promotion de l’échange social.

Communiqué (pdf)