Août tsigane biennois

Ensemble avec la Radgenossenschaft der Landstrasse les Verts Bienne invitent la population et les autorités à l’«Août tsigane» à l’Expopark du 9 au 11 août. D’une façon divertissante les grands et les petits hôtes peuvent se faire une image du mode de vie et de la culture des gens du voyage en Suisse. Avec les autorités et des politiciennes et politiciens la question de la création de places de passage pour les gens du voyage sera abordée pour trouver une solution dans notre région.

La vie des tsiganes n’est pas aussi romantique que l’on en a souvent l‘impression. Sur le papier les gens du voyage ont le droit de vivre selon leur propre mode de vie. La Constitution fédérale protège les droits de cette minorité suisse dont la vie courante se distingue à plus d’un titre de celle de la majorité sédentaire. Sans cesse les gens du voyage doivent lutter pour obtenir une place – qu’ils paient, bien entendu – où ils peuvent s’arrêter pour quelque temps pour exercer leurs activités professionnelles dans les domaines du recyclage, des services, du commerce etc. « Pourquoi n’allez-vous pas au camping ? » est la réponse des autorités de beaucoup de communes. Or, les campings n’acceptent pas les gens du voyage. « Nous ne sommes pas des campeurs », dit May Bittel, porte-parole bien connu des gens du voyage. « Si, selon la loi, nous avons le droit de vivre en tant que gens du voyage, nous devons aussi pouvoir nous arrêter ». Les cantons sont obligés par la Confédération de mettre à disposition des places de stationnement et de passage. Il s’agit maintenant de mettre cette loi en application dans le canton de Berne et à Bienne. Ainsi, les Verts de Bienne demandent dans un postulat la création de places de passage dans la région. Pour accompagner cette intervention ils invitent ensemble avec la Radgenossenschaft der Landstrasse, l’association faîtière des gens du voyage suisses, à un évènement d’information.

L’« Août tsigane » commence avec un culte bilingue donné par le pasteur May Bittel et la pasteure Johanna Hooijsma Winzeler à l‘Eglise St-Paul à Madretsch le 9 août à 10h00. Le lendemain, 10 août, l’exposition itinérante « Les gens du voyage en Suisse » ouvre ses portes à l’Expopark dès 14h. Des visites guidées sont possibles. Pendant la visite de l’exposition on peut faire aiguiller ses couteaux et ciseaux. De plus, il y aura un programme pour enfants proposant des jeux comme le badminton, le boccia, les quilles, le softball etc. et des petits cadeaux pour chaque enfant. Dès 17h00 des véritables grillades tsiganes seront offertes par les gens du voyage et les Verts Bienne. Le repas sera accompagné de musique d’accordéon tsigane suisse. A 19h00 il y aura une table ronde où, sous la direction de Claudia Nuara de Télébielingue, les intervenant-e-s suivant-e-s discuteront de la situation des gens du voyage en Suisse et de la problématique des places de passage:

  • Robert Huber, président de la Radgenossenschaft der Landstrasse
  • May Bittel, mission tsigane
  • Urs Glaus, fondation « Assurer l’avenir des gens du voyage suisses »
  • Véronique Schmied, anciennemaire de Versoix (GE)
  • André Glauser, délégué pour la sécurité de la ville de Bienne
  • Muriel Beck Kadima, conseillère de ville des Verts Bienne

Mardi le 11 août, l’exposition itinérante « Les gens du voyage en Suisse » sera encore une fois ouverte de 10h00 à 14h00. Le même jour les médias seront conviés à une conférence de presse où les organisateurs tireront un bilan et discuteront de la suite à donner à leur postulat. Une invitation séparée suivra dans les prochains jours.

renseignement :
Urs Scheuss, président, 078 795 91 83
Muriel Beck Kadima, cons. de ville et auteure du postulat «Durchgangsplatz für Fahrende in Biel», 079 298 62 22

Communiqué (pdf)