L’initiative biennoise «Pour une alimentation saine» a été déposée

Le comité de l’initiative «Pour une alimentation saine» a remis aujourd’hui son initiative munie de plus de 2800 signatures, dont 2500 ont d’ores et déjà été déclarées valables. Celles-ci ont été récoltées en quatre mois seulement. L’initiative demande que les écoles à journée continue, les crèches, et les établissements médico-sociaux municipaux de Bienne offrent des repas sains et équilibrés, préparés avec des produits frais de la région. La ville contribuera ainsi de manière importante à la prévention de la santé et au renforcement de l’agriculture régionale.

Près de la moitié des repas offerts dans les écoles à journée continue sont livrés deux fois par semaine depuis Bâle en camion frigorifique, conditionnés sous plastique. Ils sont ensuite réchauffés dans des steamers, avant d’être servis aux enfants. Ces dernières années, la part de cette fameuse «liaison froide» a continuellement augmenté.

Il n’en va pas de même dans les crèches et les établissements médico-sociaux, où les repassont partout préparés sur place avec des produits frais. Mais l’initiative veut garantir qu’il continue d’en être ainsi à l’avenir. Dans les crèches, les enfants mangent «comme à la maison» et certains d’entre eux peuvent observer la préparation des repas. Changer cette manière de faire et introduire la «ligne froide» aurait des conséquences néfastes, surtout en matière d’éducation à la santé.

Manger sain et local

Concrètement l’initiative demande que la ville de Bienne veille à une alimentation saine dans les crèches, les écoles à journée continue et les établissements médico-sociaux: les repas seront préparés chaque jour avec des produits frais et les denrées alimentaires seront autant que possible issues de la production régionale et de l’agriculture biologique. Par conséquent les repas préparés de manière industrielle selon le procédé de la «liaison froide» seront bannis des tables.

Le grand succès rencontré lors de la récolte de signatures montre que c’est aussi ce que souhaitent les Biennoises et Biennois. Sur les 2’829 signatures récoltées depuis le 19 août dernier, 2’481 ont été validées. Pour qu’une initiative populaire puisse aboutir formellement à Bienne, il est nécessaire de réunir à peu près 2’100 signatures valables en l’espace de six mois.

Renseignements:
Claire Magnin, Les Verts, 076 562 79 75
Roland Gurtner, Passerelle, 078 819 25 74
Françoise Verrey Bass, Conseil des aînés, 032 323 45 20
André Burri, Conseils des parents, 079 543 70 76
Mathias Stalder, TerreVision / Vision 2035, 076 409 72 06

Communiqué (pdf)