AGGLOlac: des améliorations globales sont nécessaires

Les Verts de Nidau et de Bienne ont pris position sur AGGLOlac. Ils estiment que le potentiel novateur du projet devrait être pris plus au sérieux par les développeurs du projet. AGGLOlac est une réponse concrète à l’étalement urbain et doit devenir un quartier basé enfin sur une approche durable de l’aménagement urbain. Une référence en terme de durabilité ! Les Verts exigent d’importantes améliorations au projet afin qu’AGGLOlac répondent véritablement aux exigences de l’ «Initiative pour un développement durable de Nidau » adoptée en 2012 par le peuple ainsi qu’aux objectifs de la société à 2000 watts.

La procédure de participation concernant la modification de la réglementation fondamentale en matière de construction dans le périmètre d’AGGLOlac prend fin aujourd’hui. Dans leur prise de position, les Verts de Nidau et de Bienne saluent les intentions de créer un nouveau quartier urbain à cet endroit. Néanmoins, les Verts rejettent le dossier présenté.

Pour les Verts, la modification partielle de la réglementation fondamentale en matière de construction doit assurer qu’AGGLOlac devienne une référence de quartier estampillé «à 2000watts » ainsi qu’un lieu de vie pour toutes les couches de population de la région. Le règlement dans sa forme actuelle ne répond pas à ces critères, raison pour laquelle les Verts le rejettent.

Les améliorations suivantes doivent être apportées pour satisfaire aux exigences des Verts:

  • La certification « Société à 2000 watts » doit être liée au règlement. Dans ce cas uniquement, ladécision du peuple lors de l’ «Initiative pour un développement durable de Nidau » sera respectée.
  • Le Plan directeur de l’énergie doit être repris de manière contraignante dans le règlement de construction. Ceci est une condition à la gestion efficiente et en réseau de l’énergie.
  • Un plan de mobilité est indispensable pour définir les principes d’accessibilité, gérer les différents moyens de déplacements (notamment la question du stationnement et de la desserte TPB) et les liaisons avec les réseaux de transport environnants. Le règlement de construction doit reposer sur cette référence indispensable aujourd’hui inexistante.
  • AGGLOlac doit être un quartier pauvre en voitures (0,2 à 0,5 places de parc par appartement) avec des zones sans voiture (0 à 0,2 places de parc par appartement).
  • Les bases légales doivent également définir dans les principes l’accessibilité piétonne et cyclisteainsi que la desserte en transport public.
  • Un concept pour l’utilisation des espaces non-bâtis doit être élaboré et servir de référence à la conception urbanistique dans son ensemble.
  • Un quota minimum de surfaces brutes de plancher doit être octroyé à des coopératives d’habitation. Afin de permettre une mixité sociale grâce à des logements abordables ce quota minimum doit est inscrit dans le règlement de construction.
  • Des locaux publics doivent être prévus, notamment pour les futurs besoins en classes d’école et en espaces culturels.

Un gros projet tel que celui d’AGGLOlac doit pouvoir s’appuyer sur le soutien du plus grand nombre. Si les préoccupations écologiques continuent d’être ignorées, les Verts s’opposeront au règlement.

Renseignements:
Carine Stucki-Steiner, Co-présidente Les Verts Nidau, 079 404 15 53
Urs Scheuss, président Les Verts Bienne, 078 795 91 83

Communiqué (pdf)