A nouveau un clair refus de la politique de démantèlement de la droite

Les Verts se réjouissent de la claire profession de foi des biennoises et des biennois pour une ville vivante et diverse. Avec un OUI au budget 2016 la population a signifié une fois de plus et clairement son refus de la politique de démantèlement menée par la droite. Le mérite de ce refus revient au mouvement exemplaire d’hommes et de femmes qui, sans relâche et solidairement, se sont engagés pour une ville de la diversité et de la dignité. Le succès est aussi le résultat de la politique persévérante et constructive des Verts qui, dès le début, ont pris parti pour les nombreuses institutions culturelles et sociales, le personnel et les prestations de la ville.

Avec le OUI au budget 2016, la population biennoise a fixé une limite à la politique destructrice de la majorité de droite au Conseil de Ville. Par deux fois, durant cette législature, les partis bourgeois ont échoué dans les urnes avec leur politique de coupe dans les prestations. Un bilan misérable. La population aura l’opportunité d’en finir avec l’expérience bourgeoise en élisant à nouveau une majorité de gauche au Conseil de Ville en septembre.

Un budget de compromis

Au vu de la majorité bourgeoise au Conseil de Ville le nouveau budget ne peut être que le résultat d’un compromis. Cela a été clair depuis le début et les Verts ont travaillé d’une manière décisive à ce compromis. Ils ont obtenu un budget qui donne de nouveau à notre ville une perspective. Le budget sécurise les prestations et les compensations aux institutions culturelles et sociales et renforce le personnel. Les prestations importantes, que tous fournissent, profitent à l’ensemble de la population. Malheureusement il n’a pas été possible d’imposer toutes les revendications. Mais il est clair qu’une nouvelle tentative de démantèlement au budget 2017 et une mise en question des acquis sera inacceptable. Le nouveau budget comprend également une augmentation de la quotité d’impôts d’un dixième. Ainsi les cadeaux fiscaux irresponsables des dernières années, qui ont eu pour conséquence désastreuse une baisse des revenus sont compensés partiellement. Ainsi avec le budget 2016 un premier pas a été fait pour sortir de la spirale des baisses d’impôts et des suppressions de prestations.

Renseignement:
Urs Scheuss, Président, 078 795 91 83
Fritz Freuler, vice-président de fraction, 079 241 34 01

Communiqué (pdf)