2500 Citoyens de Bienne désirent une politique climatique plus efficace pour leur ville

L’obligation de construire selon le standard Minérgie pour tous terrains vendu par la ville, promotion de mesures d’économie d’énergie pour les privés et l’approvisionnement d’énergie pour l’administration provenant uniquement de sources renouvelables – tels sont les propositions de l’initiative communale pour la protection du climat, afin de réduire l’émission des gaz à effet de serre. Les Verts Bienne ont trouvé un vaste soutien pour leur initiative qu’ils transmettent maintenant à la chancellerie municipale.

Le conseil de ville et le conseil municipal ont traité de nombreux postulats et motions au sujet de la politique en matière d’énergie dans les dernières années. Malgré le fait que ces postulats ont été adoptés sans exception, la réalisation de mesures concrètes fait souvent défaut.

Cependant, l’initiative communale pour la protection du climat demande la réduction des gaz à effet de serre d’au moins 30 pour cent d’ici à 2020 par rapport au volume qu’elles atteignaient en 1990, ce qui correspond exactement aux exigences de l’initiative nationale.

Ces objectifs peuvent sembler utopiques aux gens, mais les raisons de viser une réduction drastique des gaz à effet de serre sont importantes. La science, l’économie et la société reconnaissent largement la nécessité d’entreprendre des mesures à tous les niveaux afin de limiter les dégâts causés par le changement climatique. De plus, la hausse des prix d’énergies de cette année nous a montré qu’une économie d’énergie a également des effets positifs au niveau financier. Par conséquence, les investissements qui permettent de consommer moins d’énergie, se rentabilisent de plus en plus vite.

Ces arguments étaient également cruciaux pour les votations à Zurich il y a dix jours. Trois quarts des Zurichois ont adopté un nouvel article qui inscrit dans la constitution de la ville le principe de la « société 2000 watt », la diminution de la quantité de CO2émise par tête à une tonne par an et de sortir du nucléaire à moyen terme.

Si l’initiative pour la protection du climat des Verts Bienne était plébiscitée, Bienne serait la deuxième ville en Suisse qui aurait ancré une politique climatique avec des objectifs clairs dans sa constitution. Ceci devrait motiver les Biennois davantage pour un engagement en faveur du climat, tout en plus que cela nous apporterait des économies d’énergie considérables.

Communiqué (pdf)